La santé mentale des réfugiés et la signification de « la patrie »

From Settlement AtWork Wiki
Jump to: navigation, search

 

Organisme(s) : Laura Simich , Metropolis
Site Web : http://canada.metropolis.net/index_f.html
Date de création : novembre 2010
Fichier :

Le présent article explique la signification fonctionnelle et psychologique de la « patrie » et la manière dont l’absence de mesures de soutien social généralement associées au concept de la patrie peut nuire à la santé mentale et à la réinstallation des réfugiés. En se fondant sur des études réalisées dans des communautés de réfugiés, l’auteure suggère que la manière dont les réfugiés évoquent les expériences vécues dans leur pays d’origine souligne l’existence de lacunes sociales et psychologiques essentielles dans leurs expériences de réinstallation et d’intégration.

Les résultats de cette étude suggèrent que la santé mentale des réfugiés est liée au sentiment d’appartenance au Canada et mettent en lumière des lacunes importantes dans l’expérience de réinstallation. À l’échelle pancanadienne, ces lacunes pourraient être comblées dans le secteur de la santé mentale en prenant en considération les effets de la migration forcée et de la réinstallation lors de l’élaboration de stratégies de soins de santé mentale et de promotion de la santé. Dans le secteur de l’immigration et de la réinstallation, il pourrait être utile de renforcer les efforts de regroupement familial tant au niveau des politiques que des pratiques.Catégorie:Santé mentale